Tweets sur sporthinker
Sporthinker
Un rendez-vous hebdomadaire pour tous les passionnés de sport.

Schempp, Shipulin, J.Boe : qui va challenger Martin Fourcade ?

La saison de biathlon débute, réellement, demain à Östersund (27 novembre – 4 décembre), en Suède, par le relais simple mixte. Martin Fourcade, vainqueur du classement général de la Coupe du monde cinq fois d'affilée depuis 2012 – un record – est (encore) favori à sa propre succession. Johannes Boe (2e), Anton Shipulin (3e) et Simon Schempp (4e), ses trois dauphins de l’an passé, paraissent encore être les plus aptes à le titiller.

Avant lui, personne ne l’avait fait. Martin Fourcade, en remportant cinq gros globes consécutifs  (2012-2016), est rentré dans l’histoire du biathlon l’an passé. Cette saison, il aspire à en glaner un sixième, pour égaler le record (sans prérequis de continuité) du légendaire norvégien Ole Einar Bjoerndalen, toujours en course à… 42 ans ! Sur la route de ce succès qui lui donnerait une place encore un peu plus grande au panthéon de son sport, trois biathlètes semblent en pole pour contrarier son dessein.

Simon Schempp (4e du général en 2015/2016) : « je peux rivaliser »

L’Allemand Simon Schempp (28 ans) en fait partie. La saison passée, il n’a pas pu jouer le match à fond avec Martin Fourcade, ratant trop de courses pour cause de maladie : six, en tout. Quatre épreuves sur les cinq de Ruhpolding, en Allemagne (8-16 janvier 2016) – où deux étapes se sont déroulées, le site d’Oberhof n’étant pas assez enneigé – et les deux de Presque Isle, aux États-Unis (11-12 février).

Cette mésaventure est tout autant frustrante que porteuse d’espoir à ses yeux : « j’ai aussi raté plusieurs semaines d’entraînement, pourtant je sens que j’étais proche du niveau de Martin Fourcade, on a eu de beaux duels ensemble.Je suis content de savoir que si tout va bien, je peux rivaliser avec lui pour le maillot de leader (Schempp dans un entretien accordé à L’équipe.fr) ».

Une confiance assumée, mesurée, « évidemment, Martin (Fourcade) est encore le favori» et basée sur une analyse tactique pointue, selon l’Allemand, qui « pense être le meilleur à certains moments de la course » mais se garde bien de dévoiler sa stratégie et termine par un sourire : « oui, Martin a des points faibles… mais je ne vais pas vous dire lesquels».  

Au regard des bilans des deux hommes, qui se sont préparés ensemble durant une partie de l’intersaison : c’est en sprint (10km) que Schempp est d’ores et déjà capable de dominer Fourcade régulièrement (trois victoires chacun l’an passé). C’est d’ailleurs, seulement, dans cette discipline que le challenger allemand a terminé la saison précédente sur le podium (2e, alors qu’il n’a été « que » 6e en poursuite, 9e en individuel et 14e en mass start, Fourcade s’imposant dans tous ces domaines). En 2014/2015, la situation était peu ou prou la même : 3e en sprint et classé au-delà dans les autres courses à un petit globe (voir tableau). 

Si cette année sa santé le permet, Simon Schempp fera figure de rival dangereux pour Martin Fourcade… à condition de tenir la distance. Dans tous les sens du terme.

Anton Shipulin (3e du général en 2015/2016), le plus expérimenté

Pour le Russe Anton Shipulin (29 ans), l’équation est un peu différente. Alors que Simon Schemp et Johannes Boe ont fait leur apparition dans le top 10 du classement général de la Coupe du monde en 2013/2014 (l’Allemand, 10e, le Norvégien, 3e), lui, y figure depuis 2011/2012, soit depuis la prise de pouvoir de Martin Fourcade.

Son problème principal, comme celui de l’immense majorité des adversaires du Français : la vitesse sur les skis. Anton Shipulin fait partie des biathlètes les plus rapides du circuit. Mais, la saison passée, avec un classement moyen de 12.8e en « meilleur temps de ski » (relais exclus), il était devancé de peu par Simon Schempp (8.8e), plus nettement par Johannes Boe (6.8e) et largement par Martin Fourcade (3.4e), référence en la matière.

Au tir, par contre, il rivalise avec le patron sur la précision : 88.05% de réussite sur les épreuves individuelles (toujours en Coupe du monde 2015/2016), contre 88.21% pour Fourcade, à qui plusieurs biathlètes dament par ailleurs le pion (l’Allemand Andreas Birnbacher, 90.0%, l’Autrichien Simon Eder, 88.61% ou encore le Français Quentin Fillon Maillet, 88.57%). Des écarts infimes qui ne jouent que ponctuellement sur les résultats des courses. Sur le long terme, la glisse du quintuple tenant du gros globe lui procure un avantage précieux.

Shipulin n’est pas dans une phase ascendante. Il sera un prétendant sérieux au podium du classement général, sur lequel il est monté lors des deux dernières années (2e en 2015) et un challenger de poids pour Martin Fourcade. Mais ni plus, ni moins qu’il ne l’est depuis plusieurs saisons.

Johannes Boe (2e du général en 2015/2016), le successeur… déjà prêt ?

Lui, par contre, admet encore une marge de progression. Johannes Boe, 23 ans, doit encore s’améliorer face aux cibles (85%, voir infographie suivante) mais il s’impose déjà comme l’outsider numéro 1. 

Sur les skis, il n’est qu’un petit cran en dessous de Martin Fourcade.  Et il est bien le seul. Comme un symbole, c’est lui qui a rompu son hégémonie lors des Championnats du monde 2016 à Oslo, durant la dernière course, la mass start,  et « au sprint » en prime (vidéo ci-dessous). 



Contrairement à Simon Schempp et Anton Shipulin, sa différence d’âge avec le patron tricolore (de cinq ans son aîné) permet à Johannes Boe d’espérer régner un jour, sans pour autant faire tomber rapidement Fourcade de son piédestal. Mais s’il s’applique à rappeler qu’il a
 « peut-être encore dix ans devant (lui) » pour remporter « le gros globe et l’or olympique », le jeune Norvégien n’a pas qu’un bel avenir. Il répond déjà présent.

Ce que Martin Fourcade devra lui aussi faire, comme depuis 2011, pour tout de suite marquer les esprits. L’an passé, le biathlète français avait pris le leadership dès la fin du premier rendez-vous de la saison, à Östersund. Il ne l’avait plus jamais lâché.

Simon Farvacque


SOURCES :

Interview de Johannes Boe : http://www.ski-nordique.net/johannes-boe-je-suis-devenu-un-meilleur-biathlete.5878720-138913.html

Recoupage des données de https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Schempphttp://services.biathlonresults.com/athletes.aspx?IbuId=BTGER11411198801 et http://services.biathlonresults.com/Cups.aspx, pour les quatre biathlètes.

Statistiques au tir (dont vitesse sur le pas de tir, classement dominé par Simon Eder) : http://realbiathlon.sportsontheweb.net/data2/MenShootingPercent_files/sheet016.htm

http://realbiathlon.sportsontheweb.net/data2/MenShootingTimes_files/sheet016.htm

Statistiques sur les skis :

http://realbiathlon.sportsontheweb.net/data2/MenSkiSpeed_files/sheet016.htm

PROGRAMME DE LA SAISON :

Première étape, à Östersund : http://www.ski-nordique.net/biathlon-coupe-du-monde-ostersund-le-programme-complet.5930537-138913.html

Saison complète : http://www.lequipe.fr/base/universel/calendriers/biathlon.html

Publié le 26.11.2016